Programme d’activité scientifique


[Automne 2018] –  Acceptabilité : langage, usage et situation

Responsabilité scientifique : Pascale Borrel, Nicolas Thély.

« Acceptabilité » est un mot qui s’est implanté dans des discours concernant différents aspects de la vie collective, comme par exemple la gestion de l’espace public ou la conception de dispositifs techniques. Nous faisons l’hypothèse que les implications politiques de ce « maître-mot » se reflètent dans certains aspects de la pratique de l’art actuelle. Nous souhaitons amorcer le travail par l’organisation de deux séminaires dont les objets de discussion tiendront au caractère pluridisciplinaire de ces rencontres : il s’agira d’esquisser les contours d’une notion labile, de mettre au jour les régimes de gouvernance qu’elle recouvre sous l’éclairage de la philosophie et des sciences sociales ; il s’agira également de voir si les valeurs ambivalentes qui s’y manifestent offrent un cadre d’analyse au critique et à l’historien de l’art. Tenter une archéologie du mot « acceptabilité », analyser les situations de son emploi contribuera, nous semble-t-il, à qualifier les relations que les pratiques de l’art actuelles entretiennent avec ce qu’il est convenu d’appeler le néolibéralisme.  

[Automne 2019] – Instauration de nouvelles formes d’adhésion (participation)

Responsabilité scientifique : Bertrand Clavez, Marion Hohlfeldt

[Automne 2019] – La désobéissance et le débordement par la pratique (dé-faire)

Responsabilité scientifique : Leszek Brogowski, Séverine Cauchy, Anne Zeitz.

Des événements satellites – journées d’étude, entretien, expositions – viendront également enrichir ce projet collectif.

[Printemps 2020] – Colloque interdisciplinaire et international